Tenue d’un soir #2

par lejournaldemarion

image

L’autre soir, on « prévoit » une soirée ciné en semaine des plus casual. Donc bureau/home/repas/vaisselle/les 3 palmes + pop corn au programme. Avec un film X ou Y à aller voir. Sauf que, et c’est là que ça devient intéressant hihi, au moment de choisir le film (pour checker l’horaire avant de partir) (car on est plutôt les spécialistes du « aaahhh m****, c’était à 21h30 et non pas 22h15 la séance pour LE film »), S. me lâche un petit « Je préfère t’emmener au resto samedi soir » en fermant le Mac. Et là, c’est le drame ! J’ai des palpitations. Mes mains tremblent. La gorge sèche. Vite, une chaise. Parce que oui, avec nos vies de dingues, ça doit faire 6 mois qu’on a pas pris le temps de se retrouver tous les 2, en tête à tête, autour d’une bonne table et beaux comme des sous neufs :). « OUIIIII ». C’était jeudi soir. Et il nous restait 2 jours à patienter avant notre RDV ;). Je crois qu’on a dormi comme des bébés ce soir-là en rêvant secrètement à notre love date hihi.

Et le fameux jour arriva. J’avais tout programmé. Esthéticienne. Coiffeur. Manucure. HAHAHA non je déc’ !

Le matin, je devais passer chez Zara (oui oui encore !) récupérer une commande ZaraKids online pour el monstro (gâtée vous dites ? noooon ;) ). Donc entre le stop « boucherie » (pour le BBQ du midi) et le stop « boulangerie », je gare à l’arrache la voiture de l’homme devant l’entrée du Printemps et, bien décidée à n’y rester que le temps de sortir la ID pour recup le colis, je fonce sur la demoiselle en tunique rayée (il est temps que M. Zara pense à changer les tenues de ses employés!!). Et là, c’est le drame ! (BIS). Y’a cette espèce de combinaison noire qui se dandine devant moi. Je ferme un oeil. Je l’esquive. Mais avant d’avoir réalisé quoique ce soit, elle est là toute belle, dans ma main droite, prête à être essayée. Je regarde ma montre. 12h50. J’ai promis d’être à la maison pour 13h avec les merguez. PFFF. Easy ! ;)

Ni une, ni deux. Je l’enfile. Elle est juste parfaite. Un tombé sur la taille juste là où il faut. Le pantalon est légèrement court mais pas trop. Le top est bouffant, dénude les épaules mais pas décolleté. C’est exactement ce qu’il me faut pour notre soirée en amoureux. Discret mais chic. Hop. Emballez, c’est pesé !

J’étais donc (presque) à l’heure avec les merguez et avec une jolie surprise !

Et c’est finalement, en total look black que j’ai choisi de la porter. Mes escarpins noirs hauts comme deux Tours Eiffel (mes chouchous). Une veste de blazer aux épaulettes bien marquées. Et, of course, le rouge Coco de Chanel qui éclaire mon visage et termine la tenue.

Simple and stylish.

M.

image

image

image

image

Publicités